Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Le programme de recherche « Faire la ville en périphérie(s) ? Territoires et territorialités dans les grandes villes du Maghreb » a été préparé en réponse à l’appel à propositions lancé en 2005 par le Ministère (français) des Affaires Etrangères au titre du Programme mobilisateur d’appui à la coopération pour la recherche en sciences humaines et sociales entre le Maghreb et la France. Les programmes retenus dans ce cadre ont bénéficié d’un financement du Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP).

2La réponse soumise sous ce titre émane d’un Groupement de projet constitué de 7 équipes partenaires, 2 françaises et 5 maghrébines, à savoir :

• Équipe Monde Arabe et Méditerranée (EMAM, ex-URBAMA, UMR 6173 CITERES du CNRS et de l’Université de Tours) ;

• GESTER, équipe d’accueil de l’Université Paul-Valéry, Montpellier III ;

• CERAU (Centre d’Études et de Recherches en Aménagement et Urbanisme), Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme de Rabat ;

• Équipe de Sociologie urbaine du Département de Sociologie de l’Université d’Alger ;

• GERMOSS, Groupe d’Études et de Recherches sur les Espaces et les Réseaux de la Mobilité Sociale et Spatiale, Université du Centre, Sousse, Tunisie ;

• FAVIDYM, Équipe Fabrique de la Ville et Dynamique métropolitaine, Département d’Architecture et Génie Civil de l’Université des Sciences et Technologies Mohamed Boudiaf, Oran (USTO) ;

• URBAMOS, L’Urbain en action, aménagement et maîtrise d’ouvrage sociale, équipe du LAGEA (Laboratoire d’Analyses Géoenvironnementales et d’Aménagement) de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fès.

  • 1 Initialement, l’achèvement du contrat de programme avait été fixé au 31 décembre 2008. Pour diverse (...)
  • 2 Le nombre exact de participants a fluctué du fait d’adjonctions (en particulier celle de nouveaux i (...)
  • 3 Dans quelques cas, relativement rares et concernant exclusivement des doctorants préparant leur thè (...)

3La recherche, qui s’est déroulée pour l’essentiel du tout début de l’année 2006 à la fin de l’année 20081, a mobilisé une soixantaine de chercheurs, partagés pour moitié entre « seniors » et « juniors » (doctorants)2. Principalement organisés par équipes3, les participants ont concentré leurs efforts sur quelques terrains privilégiés : Tunis et son aire métropolitaine, Sousse et sa région urbaine, Alger et son aire métropolitaine, Oran et son agglomération, Fès et son agglomération, Rabat-Salé et son aire urbaine, Casablanca et son aire métropolitaine, Marrakech et son agglomération.

  • 4 Concernant Rabat-Salé, il n’y eut point d’équipe constituée au sens strict du terme, mais des reche (...)
  • 5 Pour Casablanca, deux équipes ont travaillé, l’une de l’INAU sous la direction de A. Iraki et M. Ta (...)

4La coordination des recherches de terrain a été assurée par O. Legros pour Tunis, R. Lamine pour Sousse, M. Safar Zitoun pour Alger, M. Madani pour Oran, A. El Bouaaichi-Nadri pour Fès, P. Signoles pour Rabat4, A. Iraki d’un côté, R. Cattedra d’un autre côté pour Casablanca5. Et la coordination scientifique d’ensemble l’a été par P. Signoles.

  • 6 La remarque vaut essentiellement pour la thématique « Réformes institutionnelles, refonte des terri (...)

5Il va de soi, cependant, que ces terrains n’ont pas été investis de manière uniforme, essentiellement parce que les forces ou les compétences (disciplinaires) manquaient pour aborder sérieusement certains thèmes dans telle ou telle agglomération ou aire urbaine6. Toutefois, les matériaux recueillis pendant les trois années de travail commun ont permis d’abonder largement la réflexion et de nourrir la comparaison concernant les modalités de la fabrique urbaine, les processus de territorialisation à l’œuvre dans les périphéries et la construction des urbanités/citadinités dans les trois pays du Maghreb.

6Après quelques ajustements apportés au programme que nous avions formulé comme réponse à l’appel à propositions, l’architecture du projet de recherche a été définitivement arrêtée en octobre 2006, ainsi que la répartition des responsabilités scientifiques, de la façon suivante :

Axe I : Mobilités résidentielles, pratiques de mobilités et constructions territoriales dans les périphéries des grandes villes
Coordination : Nora Semmoud (EMAM),
avec la collaboration de Ridha Lamine (GERMOSS) et Mohamed Madani (FAVIDYM).

Axe II : Les périphéries, lieux d’émergence de nouvelles urbanités
Coordination : Madani Safar Zitoun (Université d’Alger),
avec la collaboration d’Abdelkader Lakjaâ (Université Es-Sénia, Oran).

Axe III : Territoires (périphériques) et Politique
Coordination : Raffaele Cattedra (GESTER), Aziz Iraki (CERAU) et Olivier Legros (EMAM)
• III-1 La territorialisation de l’État par les projets urbains [Raffaele Cattedra]
• III-2 Les modes de gouvernement des quartiers non réglementaires [Olivier Legros]
• III-3 Réformes institutionnelles récentes, refonte des territoires politico-administratifs et modes de gouvernement local [Aziz Iraki].

  • 7 La version préliminaire de ce Rapport a été achevée en janvier 2010. Elle circule actuellement (mai (...)
  • 8 On rappellera pour mémoire que les trois numéros précédents des Cahiers d’EMAM ont permis la public (...)

7C’est selon cette organisation qu’a été entreprise la rédaction du Rapport scientifique terminal du programme de recherche7. Les textes qui sont publiés ici, dans ce n° 19 des Cahiers d’EMAM, en constituent, précédés d’une Introduction générale, une Synthèse8.

8Par commodité, les parties et chapitres qui la composent sont signés des seuls noms de celles et ceux qui en ont assuré la rédaction. Il doit être clair que ces rédacteurs ne sont que la « dernière main » d’un travail collectif, dans la mesure où l’écriture des différents chapitres qui constituent le Rapport scientifique terminal a été partagée entre plusieurs responsables du Groupement de projet et que, par ailleurs, ces chapitres intègrent très largement, soit en texte, soit sous la forme d’encadrés plus ou moins développés, les apports, généralement tirés de la pratique des terrains, de nombreux contributeurs. Dans la mesure où il n’était pas possible, sous peine d’allonger et/ou de compliquer excessivement cette Synthèse, de restituer correctement la part de chacun, la liste des contributeurs figure ci-dessous. On ajoutera que, toujours aux fins de conserver à la Synthèse une pagination limitée, la bibliographie a été réduite au maximum. Une bibliographie exhaustive sera disponible à la fin de chaque partie du Rapport scientifique terminal.

Haut de page

Annexe

Ont contribué à la rédaction du Rapport scientifique final « Faire la ville en périphérie(s) ? Territoires et territorialités dans les grandes villes du Maghreb »

Coordination scientifique de l’ensemble
Pierre Signoles, EMAM, Université de Tours

Rédacteurs des différentes Parties et Chapitres
Ire Partie : Nora Semmoud, EMAM, Université de Tours
IIe Partie : Madani Safar Zitoun, Département de Sociologie, Université d’Alger ; avec la collaboration d’Abdelkader Lakjaâ, Département de Sociologie, Université d’Oran-Es Sénia

IIIe Partie :
Chapitre I Raffaele Cattedra, GESTER, Université Montpellier III
Chapitre II Olivier Legros, EMAM, Université de Tours
Chapitre III Aziz Iraki, INAU (Institut National d’Urbanisme et d’Aménagement), Rabat

Ont contribué à la recherche sous forme d’enquêtes de terrain, de communications aux séminaires organisés par le Groupement de projet ou de notes écrites aux fins du rapport scientifique final

[Les noms des rédacteurs de chapitres et des coordinateurs d’axes ne sont pas rappelés]

Membres seniors du Groupement de projet
Barthel Pierre-Arnaud, EMAM, Université de Nantes (aujourd’hui en détachement au CEDEJ, Le Caire)
Berry-Chikhaoui Isabelle, Université de Montpellier III
El Bouaaichi-Nadri Amina, Université Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fès
Florin Bénédicte, EMAM, Université de Tours
Haouès-Jouve Sinda, GESTER, Université de Montpellier III (aujourd’hui Université Toulouse II)
Idrissi-Janati M’hamed, GESTER, Université de Fès
Kaioua Abdelkader, GESTER, Université de Casablanca-Aïn Chock I (et Inspecteur régional de l’Habitat, Urbanisme et Aménagement territorial de la Région de Rabat-Salé-Zaërs-Zemmours)
Laroussi Houda, EMAM, post-doc, Université Paris V
Madœuf Anna, EMAM, Université de Tours
Mdafai Mohamed, INAU, Université de Beni Mellal
Miossec Jean-Marie, GESTER, Université de Montpellier III
Tamim Mohamed, INAU, Rabat
Troin Florence, EMAM, Université de Tours

Membres juniors du Groupement de projet
Aïmène Saïd, FAVIDYM, Université Oran-Es Sénia
Ballout Jean-Marie, GESTER, Montpellier III
Barki Malika, EMAM, Tours
Bendani Nabila, EPAU, Alger
Ben Othman, Université du 7 novembre, Carthage
Ben Tekaya Nizar, GERMOSS, Sousse & EMAM, Tours
Chaïb-Bendebiche Zoubida, FAVIDYM, USTO (Oran)
Coslado Elsa, EMAM, Tours
Delfi Chourouk, Université Mohamed V/ENA, Rabat
Dridi Nassim, GERMOSS, Université de Sousse
Essahel Habiba, EMAM, Tours
Fendri Sonia, Université du 7 novembre, Carthage
Hamzaoui Hafidh, GESTER, Montpellier III & INAU, Rabat
Harroud Tarik, Université Mohamed V/ENA, Rabat
Himri Fatima Zohra, EMAM, Tours
Kettaf Fadhila, GESTER, Montpellier III
Lakehal Ahcène, EMAM, Tours
Mouloudi Hicham, Université Mohamed V & ENA, Rabat
Msilta Leïla, Département de Sociologie, Université d’Alger
Ouadah-Rebrab Saléha, Département de Sociologie, Université d’Alger
Rébhi Ali, EMAM, Tours
Souiah Mehdi, FAVIDYM, USTO (Oran)
Yahyaoui Mounir, Université Mohamed V & ENA, Rabat
Yamani Lakhdar, FAVIDYM, USTO (Oran)
Yamani-Touati Malika, FAVIDYM, USTO (Oran)
Ziadi Mohamed Ayoub, INAU, Rabat & Université Mohamed V

Chercheurs extérieurs au Groupement de projet
Belarbi Wafae, doctorante, Université Mohamed V & ENA, Rabat
Chabbi Morched, sociologue-urbaniste, Tunis
Kahloun Hatem, post-doc, enseignant ISTEUB, Tunis
Le Tellier Julien, post-doc
Sidi Boumedine Rachid, sociologue-urbaniste, Alger

Haut de page

Notes

1 Initialement, l’achèvement du contrat de programme avait été fixé au 31 décembre 2008. Pour diverses raisons, cette date a été reportée à plusieurs reprises pour être, en dernier ressort, arrêtée au 31 décembre 2009.

2 Le nombre exact de participants a fluctué du fait d’adjonctions (en particulier celle de nouveaux inscrits en thèse), d’abandons ou de démissions.

3 Dans quelques cas, relativement rares et concernant exclusivement des doctorants préparant leur thèse, les participants ont travaillé de manière isolée sur leur terrain.

4 Concernant Rabat-Salé, il n’y eut point d’équipe constituée au sens strict du terme, mais des recherches conduites par des doctorants, inscrits pour les uns en France, pour les autres au Maroc, généralement sous la direction de P. Signoles.

5 Pour Casablanca, deux équipes ont travaillé, l’une de l’INAU sous la direction de A. Iraki et M. Tamim, l’autre de GESTER (Montpellier III), composée de R. Cattedra, I. Berry-Chikhaoui et S. Haouès-Jouve. La coordination d’ensemble a été assurée par A. Iraki.

6 La remarque vaut essentiellement pour la thématique « Réformes institutionnelles, refonte des territoires et rapports de pouvoirs dans la ville », pour laquelle nous ne sommes parvenus à réunir des matériaux véritablement utilisables que pour Casablanca.

7 La version préliminaire de ce Rapport a été achevée en janvier 2010. Elle circule actuellement (mai 2010) au sein du Groupement de projet et sera finalisée en juillet 2010.

8 On rappellera pour mémoire que les trois numéros précédents des Cahiers d’EMAM ont permis la publication de certaines des communications présentées à l’occasion des Séminaires thématiques régionaux organisés dans le cadre du programme de recherche, respectivement à Sousse pour l’axe I (27-28 avril 2007), à Rabat pour l’axe III (19-20 octobre 2007) et à Alger pour l’axe II (23-24 février 2008). Il s’agit des numéro 16, 2008 : Mobilités résidentielles, pratiques de mobilités et constructions territoriales en périphérie(s). Exemples au Maghreb ; numéro 17, 2009, Les effets territoriaux des politiques publiques dans les périphéries urbaines. Exemples au Maghreb ; et numéro 18, 2009 : Urbanités et citadinités dans les grandes villes du Maghreb.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Signoles, « Avant-propos », Les Cahiers d’EMAM, 19 | 2010, 5-8.

Référence électronique

Pierre Signoles, « Avant-propos », Les Cahiers d’EMAM [En ligne], 19 | 2010, mis en ligne le 21 janvier 2012, consulté le 23 avril 2014. URL : http://emam.revues.org/125

Haut de page

Auteur

Pierre Signoles

Professeur émérite, Géographie, Université de Tours & Laboratoire CITERES|EMAM

psignoles@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers d’EMAM

Haut de page