Navigation – Plan du site
Biographies des auteurs

Biographies des auteurs

Texte intégral

Jean-Marie Ballout

1Jean-Marie Ballout est docteur en géographie et aménagement de l’espace, chercheur associé à l’UMR GRED (Gouvernance, Risques, Environnement, Développement) de l’Université Montpellier 3/IRD). Ses travaux portent sur les systèmes d’action et les effets territoriaux des politiques d’aménagement, ainsi que sur le rôle de la démocratie alternative dans l’organisation et la gestion des territoires. Il a récemment publié : « Hors du champ politique de l’aménagement du territoire, des “villes nouvelles” maghrébines en mal de gouvernance », Territoires d’Afrique, no 6, 2014 ; « “Villes nouvelles” et urbanités émergentes dans les périphéries de Constantine et Marrakech », L’Année du Maghreb, no 12, 2015.
jmballout@yahoo.fr

Tarik Harroud

2Tarik Harroud, architecte-géographe, est enseignant-chercheur à l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme (INAU) de Rabat (Maroc). Il a réalisé en 2009 une étude sur les processus et les pratiques de production des villes nouvelles au Maroc. Il a publié notamment : Processus de production des villes nouvelles au Maroc, Publications de l’INAU, 2010 ; Contraintes et contradictions d’une grande opération d’aménagement urbain au Maroc : le cas de la ville nouvelle de Tamesna dans la périphérie de Rabat-Salé, Publications de la Faculté des sciences économiques, juridiques et sociales de Marrakech, 2014 ; « Les pratiques de “résistance” dans les malls de Rabat-Salé : accessibilité et usage social d'un espace sélectif », Cultures & Conflits, no 101, 2016 ; « Les pratiques juvéniles et féminines dans les malls de Rabat : usages et représentations d’un lieu “commun” inédit », Les Cahiers d’EMAM, no 28, 2016 ; « De la Kissaria au Méga Mall : de nouvelles formes de sociabilité juvéniles à Rabat », in Dupret B. et al. (dir.), Le Maroc au présent, Fondation Al Saoud et CJB, 2016 ; et enfin « L’arrivée des centres commerciaux dans les marges urbaines de Rabat : des lieux inédits de sociabilité et de déambulation urbaine », L’Année du Maghreb, no 12, 2015.
harroud.t@gmail.com

Ahcène Lakehal

3Ahcène Lakehal est architecte de formation, docteur en géographie de l’Université François-Rabelais de Tours. Il est actuellement maître de conférences à la Faculté d’architecture et d’urbanisme de l’Université de Constantine 3. Ses travaux portent sur le rôle des acteurs, publics et privés, dans la fabrication des espaces périphériques en Algérie. Il a publié « Les Villes Nouvelles en Algérie : symptômes d’une nouvelle réalité urbaine », in Stadnicki R. (dir.), Villes arabes, cités rebelles, Éditions du Cygne, 2015 ; « Rôle des habitants dans l’invention de nouvelles formes d’urbanité dans la périphérie de Constantine (Algérie). Le cas de la ville nouvelle Ali Mendjeli », L’Année du Maghreb, no 12, 2015.
lakehal.ahcene@yahoo.com

Marc Lavergne

4Marc Lavergne est géographe de formation et directeur de recherche au CNRS, membre de l’UMR CITERES (CNRS & Université de Tours), équipe EMAM. Il participe à l’axe 3 de l’équipe, qui porte sur « Les dynamiques et les recompositions politiques des territoires » et s’intéresse aux modes de gouvernance urbaine et aux nouvelles formes d’urbanisation en rapport avec la mondialisation économique, en particulier en Égypte. Il a récemment publié « Égypte. L’aménagement urbain en quête de pilotage », in Bennafla K. (dir.), Acteurs et pouvoirs dans les villes du Maghreb et du Moyen-Orient, Karthala, 2015 et « Révolutions arabes : pas de démocratisation sans décentralisation », Confluences Méditerranée, no 85 (« Villes arabes : conflits et protestations »), L’Harmattan, 2013.
collongue@gmail.com

Sonia Serhir

5Sonia Serhir est architecte et docteur en urbanisme ; elle est responsable « Programmation, aménagement et planification urbaine » à la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) à Rabat (Maroc). Au-delà de son profil de technicienne, ses préoccupations scientifiques concernent essentiellement la fabrication de l’urbain et la politique de la ville. Elle a soutenu une thèse de doctorat en 2014, qui étudie la création, la fabrication, le déploiement et l’évolution des villes dites « nouvelles », tant sur le plan spatial que social. Ce projet urbain a été conçu et réalisé dans un contexte partagé entre un discours politique et technicien utopiste (quant aux villes nouvelles) et une réalité sociale et spatiale qui se rapproche beaucoup de ce que l’on observe dans les villes marocaines « classiques ». Sonia Serhir a publié notamment « Villes nouvelles en application, des réalités différentes : la ville nouvelle de Hay Ryad », Mujtamaâ wa Umrane, 2012, consultable en ligne sur http://www.mujum.com ; et « Ville nouvelle, un concept urbain en mutation », Géographie et Développement au Maroc, 2013, consultable en ligne sur http://revues.imist.ma.
sonia_serhir@yahoo.fr

Rachid Sidi Boumedine

6Après des études scientifiques et une expérience dans la gestion d’installations industrielles, Rachid Sidi Boumedine s’est tourné vers la sociologie, de l’éducation d’abord, urbaine ensuite, et vers l’urbanisme comme métier complémentaire. De ce fait, il a eu un double parcours, d’enseignant-chercheur d’un côté et de praticien de l’autre, engagé dans la confection, puis la direction d’études en urbanisme ou en aménagement du territoire. Il a, à ce titre, été chargé de mettre sur pied puis de diriger des organismes publics d’étude et de recherche. En tant qu’enseignant-chercheur, il a exercé dans diverses institutions algériennes, a été chercheur associé dans l’UMR URBAMA (Université de Tours) et à l’IRD, avant de l’être au CREAD à Alger. Auteur de nombreuses communications et articles, il a publié plusieurs ouvrages dont les plus récents sont la réédition de l’ouvrage de J. Pelletier Alger 1955, essai de géographie sociale, APIC, 2015 (dont il a écrit la présentation), ainsi que l’édition de L’urbanisme en Algérie : échec des instruments ou instruments de l’échec, Alternatives urbaines, 2013 ; Bétonvilles contre bidonvilles. Cent ans de bidonvilles à Alger, APIC, 2016. Il a en préparation un autre ouvrage dont le titre provisoire est : Le COMEDOR, une aventure humaine et intellectuelle qui devrait paraître aux Alternatives urbaines (Alger), au début de l’année 2017.
rsidiboumedine@yahoo.fr

Pierre Signoles

7Pierre Signoles est professeur (honoraire) de géographie à l’Université de Tours et membre de l’équipe EMAM (UMR CITERES). Il a d’abord effectué ses recherches sur la Tunisie, en étudiant le rôle de Tunis dans l’organisation de l’espace tunisien. Directeur du laboratoire URBAMA (CNRS et Université de Tours) de 1988 à 1997, il a élargi son champ aux autres pays du Maghreb et à d’autres thématiques (petites villes, mobilités résidentielles, urbanisation non-réglementaire, régulation sociale et politique, politiques publiques en matière d’aménagement urbain). Responsable pendant plusieurs années de la formation doctorale « Espaces, sociétés et villes dans le Monde arabe », il a fait soutenir une quarantaine de thèses. Il a également coordonné diverses recherches sur contrat, pratiqué une activité d’expert auprès de bureaux d’études. Parmi ses travaux, on peut citer : L’urbain dans le monde arabe : politiques, instruments et acteurs, Éditions du CNRS, 1999 (en coll. avec G. El Kadi et R. Sidi Boumedine) ; différents chapitres dans l’ouvrage coordonné par J.-F. Troin : Le Grand Maghreb. Mondialisation et construction des territoires, Armand Colin, 2006 ; ainsi que, en tant que coordinateur de la rédaction, l’ouvrage intitulé Territoires et politiques dans les périphéries des grandes villes du Maghreb, Karthala, 2014 (en coll. avec R. Cattedra, O. Legros, A. Iraki, P.-A. Barthel et Fl. Troin).
psignoles@wanadoo.fr

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Biographies des auteurs », Les Cahiers d’EMAM [En ligne], 29 | 2017, mis en ligne le 02 mars 2017, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://emam.revues.org/1406 ; DOI : 10.4000/emam.1406

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers d'EMAM est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page