Navigation – Plan du site

Appel à contribution

Numéro thématique

Dans un contexte de réforme des systèmes de gestion des déchets, impulsé depuis une dizaine d’années dans la plupart des pays du monde arabe, comment se reconfigurent les relations entre acteurs concernés par les déchets ? Dans la plupart des cas, ces réformes se sont traduites par des partenariats public-privé (PPP), mais selon des modalités différentes d’un pays ou d’une ville à l’autre. À la participation d’entreprises multinationales s’ajoute celle d’entrepreneurs nationaux, de grossistes et semi-grossistes, souvent nouveaux venus dans un secteur des déchets qui apparaît pour beaucoup de plus en plus lucratif. Cette dynamique entrepreneuriale formelle intègre plus ou moins le secteur informel traditionnel de collecte et de recyclage qui, dans tous les cas de figure, doit s’adapter aux changements en cours. Quels sont les conflits et concurrences éventuels qui découlent de ces changements et quelles sont les stratégies mises en œuvre par les uns et les autres ? Quels sont les lieux et comment s’y déclinent les concurrences et/ou complémentarités entre les acteurs (décharges, lieux de collecte, etc.) ? Quel est le rôle des acteurs politiques dans ces systèmes et les reconfigurations observables ? Dans quelle mesure la société civile — les citadins, les ONG, etc. — prend-elle part aux débats lorsqu’ils existent ?
À partir d’exemples et d’études de cas précis, ce Cahier d'EMAM veut mettre en exergue la diversité des situations dans les villes du monde arabe mais aussi au sein même des pays. Les approches historiques, anthropologiques, sociologiques, géographiques ou en sciences politiques sont bienvenues.

Les propositions d’articles sont à faire parvenir avant le 31 juillet 2012 à Bénédicte Florin, maître de conférences en géographie à l’Université de Tours et Madani Safar Zitoun, professeur de sociologie à l’Université d'Alger, pour une parution à l’automne 2012.

benedicte.florin@univ-tours.fr

safarmad@yahoo.fr